RSM Poland
Languages

Languages

Les ISA en Pologne – cela changera-t-il quelque chose?

Marek TOMCZYK
Audit Manager RSM Poland

La mise en place en Pologne des standards internationaux d’audit (ci-après : les ISA) donne une chance énorme d’augmenter la qualité des services d’audit, et par la-même la qualité des comptes eux-mêmes, dans l’intérêt de toutes les parties intéressées (conseils d’administrations, actionnaires/associés, investisseurs potentiels et commissaires aux comptes).

ISA, c’est-à-dire?

Rappelons que les ISA sont des standards globaux conformément auxquels les commissaires aux comptes réalisent les actes d’audit financier et autres services connexes (les ISA seront contraignants vis-à-vis des entités procédant à des audits/révisions des comptes des sociétés d’intérêt public à partir des exercices clos le 31 décembre 2016, et pour les entités qui réaliseront ces examens/révisions pour des sociétés n’étant pas d’intérêt public – à partir des exercices clos le 31 décembre 2017).

Bien que les ISA concernent directement les commissaires aux comptes, leur mise en place apportera également une valeur ajoutée aux entrepreneurs. Comme l’essence des ISA repose sur un examen basé sur le risque, l’auditeur qui mène l’examen met l’accent sur une compréhension de l’activité de l’opérateur, une identification des risques encourus par les entreprises et une évaluation de l’impact des risques diagnostiqués sur les comptes. L’examen sera plus adapté aux besoins des clients. L’auditeur deviendra un véritable conseiller, un partenaire d’affaires, et non pas un contrôleur externe uniquement.

Les régulations des standards en vigueur jusque-là, n’étaient pas en contradiction avec les ISA. Toutefois ces derniers contiennent plus de conseils, de descriptions des états réels, de recommandations sur des questions non réglées jusque-là, il en résulte que le risque d’omission de procédures importantes par les auditeurs est significativement inférieur lors des audits basés sur les ISA.

Les ISA – plus que des directives

N’oublions pas que les ISA, à part les directives relatives aux examens et révisions, aident les auditeurs à réaliser d’autres prestations, parmi lesquelles il faut mentionner la compilation des données, la vérification des informations financières pronostiquées ou des procédures convenues. Admettons qu’un entrepreneur ait recours aux services d’une société d’audit, mais que pour des questions qui ont pour lui une importance clé, il souhaite demander l’avis d’un autre conseiller, ou bien il ne désire pas changer tout de suite d’auditeur mais qu’il voudrait vérifier s’il peut faire confiance à d’autres conseillers. Il peut alors demander à un nouvel auditeur potentiel de réaliser les procédures convenues, p.ex. la vérification des données les plus essentielles ce qui peut constituer le début d’une coopération fructueuse.

L’objectif indiqué au début de ces réflexions – l’augmentation de la qualité des services d’audit, et par conséquent de la qualité des comptes eux-mêmes, est louable et certainement réalisable grâce à la mise en place des ISA. Toutefois une mise en œuvre appropriée des ISA et une coopération des parties intéressées, et donc des auditeurs et des entrepreneurs, ainsi qu’une surveillance du marché financier sont très importantes.

Le risque existe que les examens soient réalisés comme auparavant, mais que seule leur dénomination « conformes aux normes ISA » change. En effet, si une partie des auditeurs (par exemple RSM ou autres entités « réseaux ») suivent depuis de nombreuses années « l’esprit des ISA », d’autres entités seront contraintes de s’aligner sur les standards ISA. Une adaptation aux standards doit être exigée non uniquement par les autorités de surveillance du marché financier, mais, ce qui à première vue peut surprendre, également par les entrepreneurs (les conseils d’administration ou les propriétaires). Pour quelle raison? Car les conseils d’administration et les propriétaires tiennent à disposer d’une information actuelle et fiable, et les comptes constituent une information financière qui ne saurait être surestimée. Un entrepreneur qui comprend les ISA (je ne pense pas ici aux détails techniques mais à l’essence même des ISA) et qui exige une qualité appropriée des services appréciera le rôle/le travail d’un bon auditeur.

Je suis optimiste. La mise en place des nouveaux standards améliorera la qualité des services d’audit, sous réserve d’une mise en œuvre appropriée et du respect des ISA – mais c’est un processus auquel nous devons tous participer directement ou indirectement. Les entrepreneurs et les auditeurs sont des partenaires d’affaires et ils ont des objectifs communs.