RSM Poland
Languages

Languages

German Desk est-ce un conseil en allemand ou plus encore?

Przemysław POWIERZA
conseiller fiscal, Tax Partner RSM Poland
Head of German Desk

Les premiers mois en Pologne, comme dans tout autre lieu nouveau, sont difficiles: un pays étranger, des gens inconnus, la même société, mais une organisation de travail différente. Il faut y ajouter des défis professionnels – de nouvelles missions, la pression du temps et  une société mère qui nous surveille… C’est le moment où un CFO allemand expatrié en Pologne se retrouve avec un tas de documents sur son bureau envoyés par le service RH: une déclaration sur ceci, une autre sur cela, une information, une autre, un relevé supplémentaire, et puis tout en haut du tas: une demande d’abandon des sanctions contre l’auteur d’une infraction. Mais qu’est-ce que cela veut dire??? Et voilà le tout premier contact avec l’impôt sur le revenu en Pologne, et pour être plus précis, avec ceux qui au quotidien bénéficient du « plaisir » de côtoyer le fisc polonais.

Dossier RH-paie qui fait mal à la tête

Aucun chef RH polonais ne comprendra jamais un Allemand indigné: on le traite, dit-il de criminel avant même qu’il n’arrive à défaire ses valises??? Quel ingrat ! Et dire que le chef RH fait tout son possible pour que tout soit bien en ordre! En revanche, aucun Allemand ne comprendra comment on peut, dès le premier jour, lui donner autant de formulaires à remplir? Qui en a besoin, en fait? Un petit formulaire de 40 pages avec une brochure explicative, ça OK. Mais une douzaine de formulaires différents? C’est complètement fou!

Les conseillers, un peu comme des diplomates

C’est le genre de malentendu à éviter. Il ne suffit pourtant pas de parler allemand à un Allemand et polonais à un Polonais. On a besoin de conseillers professionnels, qui comprennent les attentes et les intérêts des deux parties. Ce sont des nuances qui jouent. Tout un tas de nuances. Une chose évidente pour nous ne l’est pas pour un Allemand. Et vice versa. Comment le savoir?

George Washington a dit autrefois: la seule conscience des difficultés auxquelles nous nous confrontons dans la réalisation de nos projets nous conduit déjà à mi-chemin de la victoire. C’est la raison pour laquelle les années d’expérience, qu’elles soient positives ou négatives sont si importantes. Les diplomates sauraient bien de quoi il s’agit. À vrai dire, German Desk est une Équipe de conseillers professionnels et de diplomates en même temps. Ce sont des gens qui ne paniquent pas même lorsqu’ils sont pris entre l’enclume et le marteau. Ils analysent le problème et l’expliquent tranquillement. Avant que quelqu’un ne contrôle plus ses nerfs et en vienne aux mains.

German Desk – pour dormir tranquillement

Nous savons au German Desk que non seulement tout CFO, mais aussi tous ceux qui ont la charge du développement de la société en Pologne préfèrent d’abord discuter le problème avec leur conseiller, en tête à tête, en toute sincérité, comme s’ils s’adressaient à leur père spirituel. Il peut s’avérer que l’ordre et la tranquillité rêvés, presque comme en Allemagne, sont possibles juste en remplissant quelques papiers indispensables. Et même si leur intitulé fait parfois peur … bon, c’est le langage bureaucratique polonais et l’on n’y peut rien. En version allemande cela paraît moins laborieux. Il est toutefois possible de veiller aux problèmes juridiques et fiscaux comme il faut. Pour que, finalement, tout soit bien rangé. Wie zu Hause.

potsdamer_platz.jpg

[Potsdamer Platz, Berlin]