RSM Poland
Languages

Languages

Les changements dans le secteur d’audit

Monika SKÓRKA
​commissaire aux comptes, Audit Partner RSM Poland

Quels changements avons-nous pu observer dans le secteur de l’audit au cours de ces dernières années, comment évoluent la spécificité du travail d’un auditeurainsi que le contrôle de la profession?

L’examen des comptes par un commissaire aux comptes indépendant constitue un élément de communication de plus en plus important entre les entités examinées et leurs investisseurs et joue un rôle déterminant dans l’établissement d’un sentiment de sécurité pour les associés et le reste des entités extérieures intéressées par la bonne santé de l’entreprise. Il y a quelques années encore, la force de l’auditeur consistait à imposer aux dirigeants d’une société des exigences de prudence et de conservatisme. Aujourd’hui, suite aux changements qui se sont produits sur les marchés financiers et à l’évolution du modèle de gestion des affaires, les attentes des actionnaires vis-à-vis du secteur d’audit sont tout à fait différentes. On attend des commissaires aux comptes une communication toujours meilleure des résultats des examens menés et une vision globale de l’entité examinée. Il ne faut pas sous-estimer les jugements et observations qu’un auditeur peut transmettre aux dirigeants d’une sociétéconcernant les aspects financiers, réglementaires, opérationnels et technologiques. Les conseils d’administration des sociétés attendent de telles recommandations qui sont censées faciliter les processus organisationnels et améliorer le fonctionnement de la société sur le marché.

Les marchés financiers ont réagi à ces nouvelles attentes en mettant en place non seulement une surveillance plus forte de la part des régulateurs, mais également de nouvelles normes d’audit.

Pour accroître l’importance de l’examen des comptes, les auditeurs doivent d’abord concentrer leur travail non pas sur une vérification des données financières historiques, mais sur les éléments d’information financière qui influent sur la valeur des affaires. Les auditeurs devront aussi mieux comprendre la spécificité du secteur, les facteurs induisant un avantage concurrentiel et le potentiel commercial de leur client, pour pouvoir apporter de la valeur ajoutée à l’examen des comptes.